Livraison offerte à partir de 50 € d'achatEN PROFITER

découvrir
communaute-bulang-CHA-LING

LE PEUPLE BULANG,
GARDIENS DU THE

Les théiers de forêt, un trésor pour les Bulang, pour la Chine et pour le monde

pixel-blanc-1280
Cette minorité locale, parmi les plus anciennes du Yunnan, fut en effet l’une des premières à découvrir les vertus médicinales des feuilles de théiers de forêt.
300x200_Yunnan_prince_bulang

Né en 1943, Monsieur Su Guo Wen est l’héritier de traditions et de savoir-faire qu’il est parvenu à conserver et à remettre en vigueur après la Révolution Culturelle. Comme toutes les générations qui l’ont précédé, mais avec une détermination particulièrement vive, il veille à ce que cette forêt d’arbres à thé reste un jardin dans lequel chaque jeune théier est semé, taillé et cultivé, comme il le serait dans un verger occidental, tout en bénéficiant des soins prescrits par la sagesse chinoise.

pixel-blanc-1280
Le peuple Bulang est un peuple du “thé”

"On ne considère pas le thé comme un produit ou une source de profit mais comme partie intégrante de notre vie. Certains des théiers sont les mêmes que ceux sur lesquels nos ancêtres travaillaient. C’était il y a 1800 ans déjà. Les théiers de forêt millénaires représentent non seulement un trésor pour les Bulang mais aussi pour notre nation, pour la Chine et pour le monde."
Monsieur Su Guo Wen

ceremonie-arbre-the-CHA-LING

 

Les Bulang sont bouddhistes et chaque village possède son temple. Néanmoins des traditions et cultes antérieurs au bouddhisme peuvent aussi être observés. Su est un descendant direct du Roi des Bulang. De nos jours encore il préside aux cérémonies et est un guide spirituel pour son peuple. Avec infiniment de précaution et de sagesse, les Bulang procèdent à la récolte des feuilles au début et à la fin de la saison des pluies, ni avant, ni après. Ils savent comment grimper sur l’arbre pour accéder aux feuilles sans endommager le tronc ou l’écorce, à quel stade de maturité prélever les feuilles, comment les faire sécher sans les abimer, les laisser lentement et naturellement fermenter puis les façonner en galettes, rondes comme la Lune, afin que leur maturation s’opère dans l’obscurité, pendant 10, 20, 30 années durant. Dans ce « Jardin-royaume des plantes » du poumon vert de la Chine, on reconnaît l’arbre à ses feuilles.

Compo-Prince-Bulang-CHA-LING

Aujourd’hui, la communauté Bulang est plus que jamais consciente d’avoir la chance, mais aussi la charge de devoir assurer la pérennité de ces théiers de forêt en perpétuant la méthode dite « planting under the forest » qui s’attache aussi à garder intactes toutes les espèces qui les environnent. Car c’est bien tout cet écosystème et non seulement la variété des arbres eux-mêmes qui favorise la croissance des feuilles entrant dans la composition de l’un des thés les plus convoités au monde : les vrais thés Pu’Er de forêt.

"Notre ancêtre nous a légué un testament que nous avons à coeur de respecter : “Je vous lègue ce sol fertile et ces théiers de forêt vous devrez en prendre en soin comme vous prenez soin de la prunelle vos yeux, les transmettre de génération en génération et ne jamais les laisser périr”
Monsieur Su Guo Wen