Vision-couv-mobile-cha-ling

AU CŒUR D'UN MONDE PRÉSERVÉ,
L'ORIGINE DE CHA LING

"Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas". Lao Tseu
Vision-yunnan-th_iers

Tout commence dans la province du Yunnan, poumon vert de la Chine, « aux confins des confins ». Dans ce lieu rare, préservé de toute pollution, de toute contamination chimique, se voilent et se dévoilent à perte de vue, sous l’effet de la brume, des paysages luxuriants qui suscitent le ravissement.
Pénétrons dans ce lieu pour découvrir la région de Xishuangbanna, le « royaume des plantes », qui abrite un trésor inestimable, des forêts de théiers parmi les plus anciennes, dont les feuilles entrent dans la composition des thés classés parmi les meilleurs du monde. Nous sommes dans le berceau des thés de l’humanité, au cœur des forêts de thé Pu’Er, le thé originel. Ces grands théiers uniques au monde poussent librement à l’ombre des grands chênes, châtaigniers ou bambous géants et mesurent fréquemment plus de 3 mètres de haut.

Vision-yunnan-bulang

Depuis 5000 ans, ils sont choyés, soignés, taillés sous la forme exploitable d’arbres. Les plus vieux témoins vivants de ces forêts jardinées, approchent aujourd’hui les 3000 ans. Et c’est le peuple Bulang qu’il faut remercier pour cela ! Depuis des générations, cette minorité bouddhiste, parmi les plus anciennes du Yunnan, cultive ces théiers de forêt et procède à la récolte des feuilles au début et à la fin de la saison des pluies, au printemps et en automne.
Ils perpétuent la méthode dite « planting under the forest » qui garde intactes toutes les espèces qui environnent les théiers. Car c’est tout cet écosystème qui favorise la croissance des feuilles entrant dans la composition de ce thé Pu’Er si convoité.

EN SAVOIR PLUS

Vision-rencontre-margraf

UN JOYAU DE LA CHINE EN DANGER
Ce trésor naturel, terre unique au monde, est en danger car menacé de dénaturation et de disparition. La protection des forêts de théiers est devenue le combat de deux personnes, Josef Margraf et Minguo-Li Margraf.
Biologiste allemand connu pour ses travaux sur la biodiversité, Josef Margraf découvre en 2000 cette « terra incognita » qu’est le Yunnan. Poussé par l’émerveillement mais aussi par l’urgence de protéger ce terroir des complexes immobiliers ou de l’extension des plantations de thé en terrasses, il décide de s’établir dans ce joyau de l’Asie.

Avec sa femme Minguo-Li, journaliste chinoise, il fonde en 2004 le 'Centre de Tianzi pour le développement et la recherche sur la biodiversité'. Ensemble, ils décident de relancer la production de thé de forêt pour sauver cette enclave naturelle, accroître les ressources des minorités locales et préserver leur héritage culturel et spirituel. Ils mettent en pratique un nouveau mode de culture baptisé « Rainforestation Farming ». Le but ? Recréer une forêt avec tout son écosystème, pour permettre à chaque espèce de s’épanouir avec les autres et d’en tirer une force, et faire de cette forêt de production multiple un véritable atout économique.

Vision-LaurentBoillot-R_D2

LA NAISSANCE DE CHA LING 
Féru de culture chinoise, esthète dans l’âme, amoureux de la nature, Laurent Boillot Président de la Maison Guerlain (Groupe LVMH) rencontre Josef et Minguo pour la première fois lors d’un voyage en Chine. Il s’émerveille comme eux devant les extraordinaires beautés de la forêt tropicale, « où fleurit constamment l’inattendu », la sobriété des objets locaux, la pureté des céramiques. Il partage leur volonté de préserver ce monde à nul autre pareil. Une amitié naît, nourrie au fil du temps par des valeurs et un idéal partagés.
Il s’interroge alors... Les trésors que cette terre recèle ne pourraient-ils pas devenir les ferments mêmes de sa préservation et de son rayonnement ? La solution s’imposa alors à lui : il fallait créer une ligne de cosmétiques à base du Thé Pu’Er, dont une partie des bénéfices seraient reversés à la préservation de ces forêts millénaires.
Pendant plus de trois années, il mobilise les forces vives du groupe LVMH. Au cœur de la cosmetic valley, les équipes de la Recherche LVMH vont passer au crible les connaissances des extraordinaires propriétés cosmétiques des feuilles de thé Pu’Er de forêt. Allant de découvertes en découvertes sur cet ingrédient exceptionnel, ils apportent la validation et la confirmation scientifique qu’attendait Laurent Boillot : Le thé Pu’Er s’avère posséder des propriétés exceptionnelles encore plus grandes que ce qu’il avait imaginé. Puissant anti-oxydant, il se révèle également anti-pollution et anti-âge lorsqu’il est vieilli. Ce dernier imagine alors une nouvelle Maison de soins cosmétiques au cœur desquels les principes actifs des authentiques thés Pu’Er de forêt deviendraient des ressources pour la beauté.

AINSI NAIT CHA LING L’ESPRIT DU THÉ LE 12.12.2012
Une maison de cosmétiques, oui, mais aussi une maison pour abriter le rêve de Josef et de Minguo. Ce qu’ils souhaitent plus que tout, c’est protéger la pureté de ce terroir et la qualité et l’efficacité de l’actif unique au monde qu’il abrite : le thé Pu’Er de forêt. En créant CHA LING, Laurent Boillot scelle cet engagement. Il met le développement durable et la charte CHA LING au service de la préservation des forêts de théiers du Yunnan, berceau du thé Pu’Er, actif soin, pur, miraculeux. Pour faire de ce rêve une réalité, la marque s’est engagée dès sa création à repousser les limites du développement durable et à en faire le fil rouge de son positionnement. Véritable maison « eco-born », CHA LING L’Esprit du Thé donne vie à ce rêve et donne du sens à la beauté.