experience
ceremonie_du_the_cha_ling2

CÉRÉMONIE DU THÉ

Depuis la dynastie des Tang (618 à 907), les fins connaisseurs admirent la couleur ambrée des vieux Pu’Er, leur nez de tabac et leurs saveurs fruitées qui se développent et s’affinent infusion après infusion.

pixel-blanc-1280
Le thé réconforte l’esprit, chasse la passivité, rend le corps allègre et fait briller les yeux.
separation

 

Pour les Bulang, comme pour les vrais amateurs de thé, le Pu’Er est un trésor : il s'agit de la seule variété à bénéficier des richesses issues de la culture ancestrale des hommes et des prodiges de la nature. Les thés Pu’Er doivent leur nom à la ville de Pu’Er, située sur la route de la soie, lieu à partir duquel les thés de forêt étaient façonnés pour voyager et se conserver durablement. Grâce à un processus de fermentation lente à froid, les authentiques thés Pu’Er se bonifient avec le temps et atteignent l’excellence après plusieurs décennies.

compo-ceremonie-CHA-LING

Déguster ce thé d’exception exige une initiation à la hauteur de celle que requièrent les grands vins. Les collectionneurs n’hésitent pas à dépenser des fortunes pour obtenir une galette de Pu’Er, pour ses arômes, mais également pour ses extraordinaires propriétés de régénération. En effet, si les authentiques thés Pu’Er de forêt enchantent le palais, ils sont également très réputés pour préserver la santé. Un atout majeur et unique qui permet de protéger ce qu'il y a de plus cher pour un être humain.  

 

« Depuis la nuit des temps, les feuilles de vieux Pu’Er sont bouillies pour soigner les maladies, prolonger la vie, accroître l’énergie et faire à tout le monde le plus grand bien. » 
(in Thé et Tao, John Blosfeld)